• Comme on peut le voir la situation est très inquiétante, la bulle depuis 2000 étant inédite par son ampleur potentiellement dévastatrice (voir article du monde dans le billet précédent).

    Je publierai prochainement une analyse montrant que la situation au Etats Unis commence à être très grave. La bulle commence à exploser entrainant avec elle d'autres secteurs de l'économie.


    6 commentaires

  • Nouriel Roubini, économiste de la Maison Blanche sous Bill Clinton et professeur à l'Université de New York


    "La probabilité d'une récession de l'économie américaine en 2007 est désormais de 70 %"

    LE MONDE | 30.08.06 | 13h29 Mis à jour le 30.08.06 | 15h01

    L'institut de conjoncture Conference Board a annoncé, mardi 29 août, que l'indice de confiance des consommateurs américains avait chuté en août - il est désormais à son plus bas niveau de l'année. Cela conforte-t-il votre pessimisme sur l'évolution de l'économie américaine ?

    La probabilité d'une récession de l'économie américaine en 2007 s'est encore accrue. Elle est désormais de 70 %. Les dernières statistiques ont renforcé mon point de vue.

    Nous avons eu dernièrement, aux Etats-Unis, des statistiques désastreuses sur le marché de l'immobilier, une forte baisse de la confiance des consommateurs, et un retournement significatif du marché automobile.

    Tous les indicateurs économiques montrent que la probabilité d'une récession devient de plus en plus forte. Selon moi, la récession américaine sera cette fois plus longue et plus profonde qu'en 2001. Elle durera tout au long de 2007 et affectera le reste du monde.

    La Banque centrale américaine est-elle responsable, par sa politique de resserrement du crédit, du ralentissement de la croissance ?

    C'est plus compliqué que ça. La Réserve fédérale américaine (Fed) devait relever ses taux d'intérêt, comme elle l'a fait jusqu'en juin, car il y avait une réelle progression de l'inflation. Mais l'erreur de la Fed date d'il y a plusieurs années, lorsqu'elle a permis, en conservant des taux d'intérêt trop bas pendant trop longtemps, à la bulle immobilière de se former sans contrôle.

    La Fed a bien fait de cesser dernièrement de relever ses taux d'intérêt. Car elle va devoir les abaisser d'ici à la fin de cette année 2006, lorsqu'elle verra se profiler le spectre de la récession. Même si son action ne sera pas suffisante pour l'éviter.

    C'est un peu le même scénario qu'en 2000-2001. La Fed espérait alors un atterrissage en douceur de l'économie et avait cessé de relever ses taux en juin 2000, six mois avant le début de la récession. L'éclatement de la bulle Internet a fait plonger la croissance, ce qui a conduit à la récession - tout comme aujourd'hui l'éclatement de la bulle immobilière va déboucher sur une récession.

    La Fed avait réalisé trop tard, en décembre 2000, que la récession se profilait et elle a commencé à réduire d'urgence les taux d'intérêt en janvier 2001. Mais cela n'a pas suffi à éviter la récession.

    Hormis les dernières statistiques économiques, quels sont les signes d'une prochaine récession ?

    La Fed, elle-même, utilise comme indicateur pour évaluer la probabilité d'une récession la pente de la courbe des taux d'intérêt, c'est-à-dire l'écart entre les taux d'intérêt à long terme et ceux à court terme. Ce modèle donne une probabilité de 44 % d'avoir une récession aux Etats-Unis.

    Si la pente de la courbe est inversée, c'est-à-dire que les taux longs sont inférieurs aux courts, c'est que les marchés s'attendent à une baisse des taux à court terme. Et si les taux courts baissent c'est parce que, lors d'une récession, l'inflation diminue et que la Fed baisse ses taux d'intérêt. Ce signal est un très bon baromètre de la récession.

    Les ventes de voitures sont aussi un bon indicateur du cycle économique. Elles sont en baisse, ce qui n'est pas déconnecté du ralentissement immobilier. Une partie du déclin du marché automobile provient de la baisse des ventes d'utilitaires, utilisés par les entrepreneurs du bâtiment.

    Enfin, je regarde aussi combien de fois le mot récession est cité dans les actualités américaines de Google (6 340 aujourd'hui, contre 4 850 début août).

    L'Europe et le Japon peuvent-ils prendre le relais des Etats-Unis pour soutenir la croissance mondiale ?

    Non. C'est aberrant de penser que, si les Etats-Unis tombent en récession, l'Europe et le Japon peuvent faire mieux, il y a trop de liens commerciaux. D'autant que l'Europe est déjà touchée par le choc pétrolier, que la Banque centrale européenne (BCE) monte ses taux d'intérêt et que plusieurs pays connaissent des bulles immobilières, comme l'Espagne ou l'Italie.

    Le redressement économique en Europe est, de plus, très fragile. La confiance des consommateurs en Allemagne est ainsi à son plus bas niveau depuis cinq ans.

    La récession aux Etats-Unis va toucher directement l'Europe, par plusieurs voies et notamment celle de la devise. Avec une baisse du dollar (corollaire de la récession), l'euro va remonter et cela va freiner la croissance européenne comme en 2005, en pesant sur ses exportations.

    Lors du passage à vide économique de 2001, l'Europe, le Japon et les Etats-Unis avaient baissé leurs taux d'intérêt très vite et avaient assoupli leur politique fiscale. Mais là, c'est différent : les banques centrales de la zone euro et du Japon augmentent leurs taux, et, en Europe surtout, il n'y a plus beaucoup de marge de manoeuvre pour mener une politique de relance en cas de besoin.

    Propos recueillis par Cécile Prudhomme

    Article paru dans l'édition du 31.08.06

    http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0,36-807737,0.html

    votre commentaire
  • Maintenant, l'indice HMI américain. A quand même, ca commence a faire bas.... il faut remonter à 1990 pour retrouver une débandade comme ça (courbe prospect). Pour mémoire, 1990 c'est après la folie des années 80 et le début de la grande lessive sur les prix immobilier. Qui ruina, entre autres le Crédit Lyonnais surexposé en immobilier.

    "Allez mes petits blaireaux, achetez achetez, puisque qu'on vous dit qu'il n'y a pas de bulle. Comment ? un emprunt sur 25 ans, ça vous inquiète ? ah ha ha, mais nooon, vous savez c'est tres courant maintenant. Bon je comprend que cela vous inquiete, car sur 25 ans vous allez payer votre appartement 2 fois, ah ah ah. Alors bon, c'est vrai, si en plus la valeur de votre appartement chéri devait être divisé par 2.... ha ha ha.

    Mais ho bah non, vous serez chez vous, ne vous inquietez pas, ça ne baissera jamais. Ha ha ha".


    27 commentaires
  • Le moins que l'on puisse dire est qu'il y a du stock qui s'accumule madame la marquise....

    A part ça, il parait qu'il n'y a pas de bulle.... Tant qu'il y a des blaireaux pour y croire....


    5 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires